mardi 16 octobre 2007

Un instant de déprime


Je passe ce lundi soir avec Etienne, un délicieux ami.
C’est un garçon formidable, je l’adore, on se connaît si bien et depuis tant d'années.
Surtout, c'est un clubber, un noctambule, un nightlifer. Alors, il boit, il fume et il use et abuse de drogues diverses et variées (enfin je crois).
Before et after, bars et clubs, comptoirs et dance-floors n'ont plus de secrets pour lui.
C’est pour cela qu’il est une source inépuisable d’infos, de ragots, d’histoires sur la nuit à Paris. Je passerais des heures à l’écouter ! C'est un témoin qui m'est précieux.
Il a des connaissances remarquables, qui m’ont toujours étonné. Par exemple, c’est la seule personne que je connaisse qui est capable de vous citer de tête 125 synonymes pour le mot cocaïne par ordre alphabétique. La preuve, je les ai tous notés :
Apple Jacks - Baby T - Bad - Ball - Basay - Base - Base ball - Bazooka - Beautiful boulders - Bebe - Beemers - Bill blass - Bings - BJ's - Black rock - Blanche - Blowout - Bolo - Bone crushers - Bones - Botray - Boubou - Boulaya - Bullion - Bump - Buscuso - Caillou - C - Cap - Casper the ghost - Chemical - Chewies - Cloud - Cloud nine - Coco - Coke - Cookies - Corine - Crack - Crib - Crunch & munch - Demolish - Devil's dandruff - Devil's smoke - Dice - Dime special - Dip - Dirty basing - Double yoke - Dove - Dust - Dynamite - Egg - Fat bag - Fifty one - Fish scales – Flake - Freebase - French fries - Fry - Garbage rock - Gin - Girl - Glo - Gravel - Groceries - Hail - Half track - Hamburger helper - Happytrails - Hard live - Hard rock - Hot cakes - Hubba - Ice cube - Issues - Johnsson - Kangaroo - Kakomo - Kokomo - Kryptonite - Lady - Love - Mixed jive - Nose candy - One fifty one - Parlay - Paradise - Pasta - Paste - Patico - Pebbles - Pestiloos - Piedras - Piles - Pony - Primo - Rail - Raw - Respirette - Roca - Rock - Rocky III - Rooster - Rox - Roxanne - Roz - Schoolcraft - Scramble - Scruples - Sightball - Slab - Sleet - Snow - Soke - Teeth - Toot - Top gun - Troop - Wave - White - White ghost - White sugar - White tornado - Yahoo – Yale.


Mais cette longue litanie m’endort un peu. Mon regard s’est détaché de ses yeux verts, ma tête s’incline, un sourire mélancolique se dessine sur mes lèvres, lentement.
Sans doute ai-je l’air un peu triste car soudain, Etienne, me prenant par la main s’exclame " allons Stéphan ne prend pas cet air si malheureux, tu ne déprimes pas j’espère ". Je le rassure aussitôt et lui d’ajouter, un peu mystérieux : " avec cette histoire de cocaïne, j’ai cru que tu plongeais dans la mini déprime du mardi avec 24 heures d'avance ! ".
La mini déprime du mardi ?
Et gentiment il m'explique que la prise de cocaïne bloquant la recapture de la dopamine, un stimulant naturel, la diminution de son taux dans notre organisme crée (et c’est souvent le mardi) un sentiment de déprime, de mal être, de mal aise…
C’est Baudelaire, ajoute-t-il qui sans doute a le mieux exprimé cet état :

« Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,

Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,

Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir
»
(Spleen IV)

Tandis qu’il me récite ces quelques vers, il me semble que sa voix tremble un peu. C'est lui à présent qui a l'air si triste, presque désemparé. Comme je voudrais pouvoir l’aider, l’accompagner dans cette noire plongée.
Tendrement, je le prends dans mes bras et il vient une idée : je vais me confectionner un "kit de déprime" et demain matin, quand nous nous réveillerons, ensemble nous le regarderons, ensemble nous pleurerons, ensemble nous déprimerons.

Le voici :





Musique : Mad World - Gary Jules
Images : Who killed Bambi

3 commentaires:

béatrice a dit…

wouh ah bein c réussi ton truc, pourtant jusque là ça allait...

béatrice a dit…

vraiment horrible mais vraiment magnifique en fait. Et j'aime bcp cette musique, c koi ?

Amanda D-lire a dit…

Bonjour! Je voudrai un kit déprime pour demain matin svp?
Vous livrez dans le 2ème?